16 Avr 2016

Posted by in a la une, Edito | 0 Comments

L’ubuesque réaction d’Alex Dupont.

L’ubuesque réaction d’Alex Dupont.

Malgré la défaite face au FC Sochaux Montbéliard hier soir, les supporters Brestois ont pu retenir des choses positives de ce match : une performance plus ou moins aboutie, du moins nettement plus que 90% des purges indigestes proposées cette saison, un Youssef Adnane de nouveau buteur et surtout l’intégration de 3 jeunes joueurs dans le 11 de départ, à savoir Robin Le Normand, Valentin Henry & Corentin Jacob. Pour autant, il ne faut pas croire que l’entraîneur Brestois ait changé de vision concernant les jeunes pousses brestoises : pour preuve, son ubuesque réaction d’après match, recueillie par le Ouest-France, où il met les errements défensifs, et de manière détournée, sur le dos de Robin Le Normand et surtout sur le dos de Corentin Jacob. Extrait du Ouest-France :

Défensivement, l’absence de Simon Falette a pesé énormément. Le gamin (Robin Le Normand) n’a pas démérité mais la marche est haute. Après, il y avait des espaces entre le milieu et la défense. Les Sochaliens les ont bien exploités. C’est la position du petit Jacob, positionné en balayeur devant la défense… Ça a été difficile pour lui, je l’ai sorti à la 60e pour abréger… Il apprend son métier, il y a encore beaucoup de travail.

Bien entendu, nous n’irons pas vous dire que les 2 jeunes cités ont réalisé une performance exceptionnelle. Au contraire, on peut abonder dans le sens du coach Brestois en reconnaissant les difficultés de Corentin Jacob face à cette équipe de Sochaux (mais sans oublier sa première performance réussie face au Havre), dont le mauvais classement semble une aberration au regard de leur performance hier soir. On peut même, éventuellement, admettre que Robin Le Normand est fautif sur le second but sochalien… Et encore. Si le jeunot n’est certes pas irréprochable sur son marquage, il ne faut pas perdre de vue que les Brestois pratiquent le marquage en zone et à ce titre il paraît injuste de dégager un coupable.

Pour autant, cette réaction d’Alex Dupont reste absolument ubuesque. Alors que le coach Brestois ne pipe pas un mot sur les mauvaises performances de certains joueurs (en particulier Baissama Sankoh et Kevin Koubemba pour ne pas les citer) depuis le début de saison, il se permet de charger frontalement ces deux jeunes joueurs. Et ce alors qu’il ne s’agit que la 2ème titularisation de la saison pour Corentin Jacob, la 1ère pour Le Normand.

Comme il le dit lui-même, « la marche est haute » et il faut que le métier rentre. Et pour que cela se fasse, il faut pouvoir compter sur le soutien des autres joueurs mais également de l’entraîneur : ce dernier doit les encourager, les guider et non pas les descendre publiquement à la moindre mauvaise performance. Cette tâche n’est visiblement pas effectuée par Alex Dupont, à moins que désigner publiquement 2 jeunes joueurs comme coupables de la défaite ne soit une manière de les encourager.

Une réaction désolante, mais qui traduit encore une fois le peu de confiance qu’Alex Dupont accorde aux jeunes brestois, qui semblent donc lui être imposés en cette fin de saison. Fort heureusement, nous sommes persuadés que l’avenir lui donnera tort et Corentin Jacob aura sûrement à coeur de le montrer lors de la demi-finale de Gambardella face à Monaco. Pour tout dire, nous sommes convaincus que ces joueurs sont le futur du Stade Brestois, là où Alex Dupont représente (déjà) un passé peu glorieux du Stade Brestois.